Symptômes

Les symptômes de l'ESPT se divisent en quatre grandes catégories.
Les symptômes de l'ESPT se divisent en quatre grandes catégories.

Lorsque la personne vit, est témoin ou est confronté indirectement à un événement particulièrement traumatisant, elle éprouve généralement, dans les premiers instants, une peur intense, un sentiment d’impuissance ou d’horreur.

Par la suite, un ensemble de symptômes se divisant en quatre grandes catégories peuvent apparaître.

1. La personne revit constamment l'événement traumatique

Cela peut se manifester par:

  • des souvenirs répétitifs et envahissants de l’événement
  • des cauchemars
  • des impressions soudaines que l’événement allait se reproduire (flashbacks)
  • un sentiment de détresse psychique intense lorsqu’exposée à des éléments rappelant l’événement

Exemples de manifestation des symptômes

Je ne peux pas m’empêcher de penser au moment où j’ai été frappé.

Quand je vois une personne qui ressemble à mon agresseur, je me sens anxieux. J’ai des sueurs, des palpitations et j’ai peur.

2. La personne cherche à éviter les éléments associés à l'événement et trouve que sa capacité à réagir est diminuée

Cela peut se manifester par:

  • des efforts pour éviter les pensées, les sentiments ou les conversations associés à l’événement
  • des efforts pour éviter les gens, les activités ou les endroits qui peuvent rappeler l’événement
  • une incapacité de se souvenir d’un aspect important du traumatisme
  • une diminution de l’intérêt pour des activités importantes ou une réduction de la participation à ces activités
  • le sentiment d’être détaché des autres
  • une difficulté à éprouver certains sentiments
  • l’impression d’avoir un avenir «bouché»

Exemples de manifestation des symptômes

Je refuse de parler de ce qui s’est passé. Je ne veux plus y penser.

J’évite de retourner dans le quartier où j’ai été attaqué.

3. La personne présente des symptômes d'hyperéveil

Cela peut se manifester par:

  • des difficultés à s’endormir ou à rester endormi
  • une irritabilité ou être porté à éclater de colère
  • des difficultés de concentration
  • un état d’alerte ou une hypervigilance (p. ex.: vérifier constamment ce qui est autour de soi)
  • des réactions de sursauts exagérées

Exemples de manifestation des symptômes

J’oublie plein de choses, je dois prendre des notes sinon je ne les retiens pas.

Ça me prend plusieurs heures à m’endormir le soir et je me réveille parfois pendant la nuit. Au réveil, je ne me sens pas reposé.

4. La personne vit des émotions négatives apparues ou amplifiées à la suite de l'événement traumatique

Cela peut se manifester par:

  • une incapacité de se rappeler d’un aspect important du traumatisme
  • des croyances ou des attentes négatives persistantes et exagérées au sujet de soi, des autres et du monde
  • des pensées déformées persistantes au sujet de la cause ou des conséquences du traumatisme qui amènent la personne à se blâmer ou à blâmer d’autres personnes
  • un état émotionnel négatif persistant (p. ex.: peur, horreur, colère, culpabilité, honte)
  • une diminution nette de l’intérêt pour des activités importantes ou une réduction de la participation à ces activités
  • un sentiment de détachement d’autrui ou bien de devenir étranger aux autres
  • une incapacité persistante à ressentir des émotions positives (p. ex.: incapacité à ressentir du bonheur, de la satisfaction, de l’amour)

Exemples de manifestation des symptômes

Je suis mauvais.

Je ne peux faire confiance à personne.

Le monde est un endroit complètement dangereux.