Les travailleurs humanitaires hantés par les drames

L’une des membres de notre équipe, Julie Saint-Laurent, travaille sur les séquelles des travailleurs humanitaires après leur retour de mission. Pour sa thèse, la chercheuse a communiqué avec 120 organisations non gouvernementales (ONG) engagées dans l’aide internationale pour leur soumettre un questionnaire détaillé.

Les résultats de ses travaux sont résumés dans un article paru sur le site de l’Université de Montréal:

http://www.nouvelles.umontreal.ca/recherche/sciences-sociales-psychologie/20160314-les-drames-hantent-les-travailleurs-humanitaires-revenus-au-pays.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>