Rétablissement

Rétablissement

Se rétablir, c’est trouver une façon de mener une vie satisfaisante, prometteuse et productive, malgré les limites imposées par un état de stress post-traumatique (ESPT). Se rétablir, c’est aussi un moyen d’améliorer son quotidien tout en apprivoisant ses symptômes. La notion de «rétablissement» renvoie ainsi à ce que la personne fait concrètement pour surmonter ce problème de santé mentale et poursuivre ses rêves et ses projets de vie.

La recherche scientifique a démontré qu’il était possible pour une personne aux prises avec un ESPT de diminuer significativement ses symptômes et de retrouver un fonctionnement social, personnel et interpersonnel satisfaisant avec un traitement efficace. Pour se rétablir, la thérapie cognitivo-comportementale est celle qui donne les meilleurs résultats et qui favorise un apaisement, une diminution des symptômes, voire même un rétablissement complet.

Facteurs de risque et de protection

De subir un événement traumatique, ce n’est pas suffisant en soi pour développer un ESPT! Bien des gens exposés à un événement traumatique vivront de fortes réactions post-traumatiques dans les jours qui suivent l’événement sans développer un ESPT. En fait, le retour ou non à une vie normale après un événement de la sorte dépend souvent de la présence ou de l’absence de facteurs déterminants. Les facteurs de risque sont associés au développement, au maintien ou à l’accentuation des symptômes post-traumatiques, alors que les facteurs de protection préviennent ou atténuent le développement de ces symptômes.

Facteurs de risque

AVANT l’événement traumatique

  • antécédents psychologiques et psychiatriques personnels et familiaux
  • événements traumatiques antérieurs

PENDANT l’événement traumatique

  • type d’événements vécus de longue durée, répétitifs, cumulatifs, souvent infligés volontairement par un être humain, pouvant être anticipés par les victimes. Exemples: violence conjugale, abus physiques ou sexuels, etc.
  • sévérité de l’événement traumatique
  • réactions initiales au stress
  • dissociation, ce qui signifie avoir la capacité à détacher ses souvenirs, perceptions et identités de la perception consciente
  • effroi (grande frayeur)

APRÈS l’événement traumatique

  • situations de vie stressantes
  • symptômes dépressifs
  • état de stress aigu
  • soutien social absent, déficient ou négatif

Facteurs de protection

AVANT l’événement traumatique

  • stratégies de gestion du stress
  • personnalité résistante au stress
  • sentiment d’efficacité personnelle
  • expériences antérieures ou formations adéquates

APRÈS l’événement traumatique